Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
Elements de connaissance > Données >
   
 
 

Bulletin de Mai 2003 - Résumé

La sécheresse hivernale se confirme...

Après un mois de janvier, puis de février, peu arrosés, la tendance persiste et s’accentue au début du printemps. Avril, et plus encore Mars, sont particulièrement secs. Sur ces deux derniers mois, les précipitations ne représentent que de 35% à 65% des moyennes interannuelles.

Ce contexte pluviométrique largement déficitaire depuis le début du printemps, conduit au tarissement généralisé de quasiment toutes les nappes. Toutefois, grâce à la très importante recharge de l’automne dernier, les grands aquifères fluvio-glaciaires se maintiennent à des niveaux normaux à hauts dans quasiment toute la région, à l’exception de la basse vallée de l’Ain. Ce n’est pas le cas des karsts, ni des nappes alluviales, qui réagissent très rapidement aux variations de régime des précipitations et des cours d’eau (Drôme, Saône). En l’absence de pluie, leurs niveaux sont nettement inférieurs à la normale.

Le même constat peut être dressé dans les rivières où les écoulements sont faibles pour la saison sur l’ensemble de la région, et particulièrement sur la façade Ouest, où des périodes de retour de dix ans et plus sont observées.

Quant à la qualité physico-chimique des cours d’eau, elle est globalement bonne sur la période hivernale, mais de fortes concentrations en azote ammoniacal sont observées sur trois stations.

PDF - 530.9 ko
Bulletin complet
 
 
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer