Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
Eléments de connaissance > Données > Zones humides - 600 actions
   
 
  Plaines alluviales - Bordures
 
Plaines Alluviales
 
On peut définir les plaines alluviales comme des unités géologiques récentes de fond de vallée topographiquement planes, dessinées dans des alluvions. Ces plaines inondables présentent une grande diversité de zones humides.
 
Lit mineur
 
"Espace fluvial formé d’un chenal unique ou de chenaux multiples et de bancs de sable ou galets recouverts par les eaux coulant à plein bord avant débordement" (définition SDAGE RMC). Le lit mineur peut être considéré comme zone humide à part entière constituée de grèves plus ou moins végétalisées, forêts à bois tendres, chenaux annexes...
Bassin vallée de l’Ain Vallée de l’Eygues Val de Saône
 
Lit majeur
 
"Espace situé entre le lit mineur et la limite de la plus grande crue historique répertoriée" (SDAGE RMC).
Les lits majeurs sont largement artificialisés (extractions de granulats, agriculture, habitat, industrie...) mais possèdent des zones humides :
  • forêts alluviales (ripisylves) à bois tendres ou bois durs,
  • dépressions et anciens bras en eau,
  • marais périfluviaux,
  • prairies inondables
  • Dans ce chapitre les types 5 (ripisylve) et 6 (plaines alluviales) du SDAGE ont été regroupés dans la mesure où leur distinction est parfois délicate et les problématiques globalement identiques.
    Le bassin RMC compte de nombreuses plaines alluviales dont certaines remarquables peuvent être citées :

  • Val de Saône,
  • Basse vallée du Doubs,
  • Iles de Malourdie et Brégnier-Cordon sur le Haut-Rhône,
  • Marais de Chautagne et Lavours sur le Haut-Rhône,
  • Ile de la Platière, secteur de Bais-Le logis neuf- sur le bas Rhône,
  • Ramières de la Drôme,
  • Vallée de la basse-Durance.
  •  
     
    © Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer