Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
Les O.R.G.F.H. de Rhône-Alpes

   

   

   

   

   

   
 
 
 

Mise en oeuvre des ORGFH

   
 
Les orientations régionales de gestion de la faune sauvage et d'amélioration de la qualité de ses habitats (O.R.G.F.H.) en Rhône-Alpes
 
II - Etat des lieux
    II.1 Présentation des milieux de Rhône-Alpes
Les Orientations régionales doivent traiter de l'amélioration de la qualité des habitats de la faune sauvage. Le terme habitat peut prendre plusieurs significations. Nous l'entendons ici dans le sens de milieu fréquenté par la faune.
Le niveau de détail, pour la description de l'état des milieux ou des pratiques, descend parfois jusqu'au massif forestier ou à la région d'étangs…
Par contre, concernant l'état des lieux des espèces chassables, il n'a pas été question de traiter la faune chassable par massif de gestion (ou unités de gestion utilisées pour les plans de chasse). Ce niveau de détail relève des Schémas Départementaux de Gestion Cynégétique.


II.1.1. Les grands types de milieux

Une définition des grandes zones en Rhône-Alpes est proposée par le CREN dans " 12 guides pour découvrir le patrimoine naturel de Rhône-Alpes " (1998)
  • Les plaines, bassins et collines :
    On y trouve des paysages de forêts, de cours d'eau, d'étangs et surtout de cultures et de pâturages.
    Citons la forêt de Chambaran en Dauphiné, Chassagne en Dombes, Seillon en Bresse, les prairies inondables de la Saône, la basse vallée de l'Ain, les forêts alluviales du Rhône (Réserve naturelle de la Platière), les lônes en amont de Lyon ou encore les régions d'étangs des Dombes et du Forez.
  • Le Massif central :
    Il s'agit de la bordure orientale du Massif central, face aux vallées du Rhône et de la Saône.
  • Les massifs alpin et jurassien
    On distingue, pour les Alpes :
       - les Préalpes, du Diois au Massif du Haut-Giffre (barre calcaire de l'Urgonien), auxquels s'ajoute le Chablais.
       - les Alpes internes : massifs cristallins du mont Blanc au massif des Ecrins.
    Les trois grands lacs alpins, surcreusés par les glaciers, constituent les plus grands réservoirs d'eau libre en France : lac Leman, lac du Bourget et lac d'Annecy.
  • La zone méditerranéenne :
    Les influences méridionales marquent la basse Ardèche, la Drôme provençale (calcaires), les contreforts cristallins du Massif central au pied des Cévennes, et la vallée du Rhône.

II.1.2. Les districts naturels de Rhône-Alpes

La notion de district naturel a été créée par le CORA en 1977, pour les besoins de leur premier Atlas ornithologique.
Le district naturel est " une entité géographique présentant une bonne homogénéité physique (géologique et climatique) et biologique (végétation principalement), le relief constituant le principal critère de (dis)continuité. Lignes de crêtes et fonds de vallée constituent les frontières essentielles de la plupart de ces districts. " (CORA, 1977)
Pour la description détaillée des 60 districts naturels de Rhône-Alpes, le lecteur consultera l'Atlas du CORA.

Tableau I : correspondances entre départements et districts naturels
Départements Districts naturels
AIN 2 Bresse, 3 Revermont, 4 Haut-Bugey, 5 Crêts du jura, 6 Gex-Léman, 11 Val de Saône, 12 Dombes, 13 Bugey, 14 Valromey, 23 Est-Lyonnais, 25 Bas-Bugey, 26 Rhône-Bourget
ARDÈCHE 30 Pilat, 31 Moyenne vallée du Rhône, 40 Haut-Vivarais, 44 Haute Ardèche, 45 Vivarais, 46 Basse vallée du Rhône, 50 Basse-Ardèche
DRÔME 31 Moyenne vallée du Rhône, 33 Plaine de Bièvre, 41 Chambarans, 42 Basse-Isère, 46 Basse vallée du Rhône, 47 Vercors, 51 Tricastin, 52 Diois, 53 Haut-Diois, 54 Dévoluy, 55 Baronnies
ISÈRE 23 Est-Lyonnais, 24 Ile Crémieu, 31 Moyenne vallée du Rhône, 32 Bas Dauphiné, 33 Plaine de Bièvre, 35 Chartreuse, 36 Grésivaudan, 37 Belledonne, 41 Chambarans, 42 Basse-Isère, 43 Grandes Rousses, 46 Basse vallée du Rhône, 47 Vercors, 48 Trièves, 49 Oisans, 54 Dévoluy
LOIRE 8 Monts de la Madeleine, 9 Roannais, 20 Monts du Forez, 21 Plaine de Forez, 22 Monts du Lyonnais, 29 Gorges sud de la Loire, 30 Pilat, 31 Moyenne vallée du Rhône
RHÔNE 1 Beaujolais-nord, 10 Beaujolais-sud, 11 Val de Saône, 22 Monts du Lyonnais, 23 Est Lyonnais, 30 Pilat, 31 Moyenne vallée du Rhône
SAVOIE 15 Fier-Rumilly, 26 Rhône-Bourget, 27 Bauges, 28 Beaufortin, 34 Monts du Chat, 35 Chartreuse, 36 Grésivaudan, 37 Belledonne, 38 Tarentaise, 39 Vanoise, 43 Grandes Rousses
HAUTE-SAVOIE 6 Gex-Léman, 7 Chablais, 15 Fier-Rumilly, 16 Genevois-Annecy, 17 Bornes-Aravis, 18 Arve-Giffre, 19 Mont-Blanc, 27 Bauges


  Carte n° 1 : Districts naturels de Rhône-Alpes (CORA, in FRAPNA, 1997)
cliquez sur la vignette pour agrandir la carte

La notion de district naturel est utilisée pour la cartographie de la présence/absence de certains Mammifères (dans les fiches espèces de ce dossier).

II.1.3. Agriculture et forêt

L'Encyclopédie Rhône-Alpes (1997) partage la région en trois grands pôles :
   - une zone d'agriculture intensive (viticulture, arboriculture, grandes cultures, élevages hors-sol) le long de l'épine dorsale des vallées de la Saône et du Rhône, qui s'élargit dans la plaine de l'Ain et de Lyon, et plus au Sud dans celle de Valence, ainsi que dans la Drôme et l'Ardèche méridionale.
   - une zone de polyculture-élevage qui couvre la Bresse, le piémont occidental des Préalpes, le Nord des contreforts du Massif central et la plaine du Forez.
   - une zone de pâturage et de forêt qui englobe la majeure partie de la montagne et du piémont du Nord-Est au Sud-Ouest.

En 1995, l'occupation du sol en Rhône-Alpes est ainsi représentée par AGRESTE

  Carte n° 2 : occupation du sol par l'agriculture et la forêt
cliquez sur la vignette pour agrandir la carte

Le risque de déprise agricole existe fortement pour certaines régions : les montagnes de l'Ardèche et de l'Ain, les Préalpes, Belledonne et les Ecrins, ainsi que le Nord Forez et les Monts de la Madeleine.
Notons que la forêt de Rhône-Alpes représente 1/10ème de la forêt française en surface et en économie, et qu'1/3 de la surface régionale est recouvert de forêt. (Orientations régionales forestières, 1999)

II.1.4. Les zones humides d'importance pour les oiseaux d'eau

Les 76 000 Anatidés et Foulques hivernant en moyenne en Rhône-Alpes font l'objet d'un suivi depuis 1987. L'étude " 12 hivers en Rhône-Alpes : enquête sur les dénombrements hivernaux des Anatidés et de la Foulque macroule " (COUVILLERS J-L. & FOUQUE C. / ONCFS) a permis de dire que 92% de ces oiseaux hivernent sur les 7 entités suivantes, par ordre d'importance quantitative :
    - Dombes
    - Fleuve et vallée du Rhône
    - Lac Léman
    - Lac du Bourget
    - Fleuve et vallée de l'Isère
    - Plaine du Forez
    - Lac d'Annecy.


Parmi ces sites, on peut distinguer ceux d'importance internationale :
    - Dombes : plus de 20000 Anatidés et Foulques en moyenne sur la période d'étude, dont plus       de 3500 Milouins régulièrement, et plus de 400 Souchets occasionnellement ;
    - Fleuve et vallée du Rhône avec plus de 20000 Anatidés et Foulques occasionnellement ;
Et ceux d'importance nationale régulière, avec surtout :
    - Dombes : 8 espèces ;
    - Fleuves et vallée de l'Isère : 7 espèces ;
    - Lacs Léman et du Bourget : 4 espèces.
Haut de la page
 
 
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer