Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
Politique & Doctrine > Gestion
   
   
 
 
Dernière actu...   Journée mondiale de l’eau : le changement climatique conduira-t-il à la pénurie d’eau ?
Dans le cadre de la journée mondiale de l’eau, la Commission Locale de l’Eau du SAGE Ardèche organise une semaine d’animations du 18 mars au 24 mars 2007. Des expositions, des spectacles et des débats se tiendront sur le thème du changement climatique et de la protection des ressources en eau sur les trois départements. Les spectacles seront gratuits dans la limite des places disponibles. Le programme complet est disponible auprès du service communication du syndicat Ardèche Claire à Vogüé. (...)

Vue d'ensemble
L'objectif - Préserver les ressources en eau et les milieux aquatiques par des démarches d'initiatives locales.
 
Même en France, l'eau est une ressource rare qui doit être protégée et partagée. Fort de ce constat l'Etat a décidé, depuis maintenant une vingtaine d'années, de favoriser l'émergence de politiques locales concertées de gestion des ressources en eau et des milieux aquatiques.

La Loi sur l'eau* de 1992 a, d'une part, affirmé la nécessité d'une gestion équilibrée de la ressource visant à assurer la préservation des écosystèmes aquatiques ainsi que la protection et le développement de la ressource en eau et, d'autre part, attribué aux collectivités locales et à l'ensemble des acteurs de terrain la compétence pour déterminer les orientations de la politique de l'eau.

Elle a également permis de dépasser les logiques de territoires administratifs en définissant les bassins versants hydrographiques* comme échelle pertinente de planification et de gestion et en instaurant le SDAGE* comme l'outil de définition de cette politique.

Dans une logique de décentralisation, cette politique est affirmée comme relevant de l'initiative locale, notamment des collectivités locales, avec le soutien des services de l'Etat et des Agences de l'eau*. La mise en place de la DCE* vient confirmer et renforcer cette logique participative et la nécessité d'une gestion prospective.

La région Rhône-Alpes est pour l'essentiel située dans le bassin Rhône-Méditerranée* et, pour une part réduite, sur le bassin Loire-Bretagne*.

Pourquoi des politiques concertées et équilibrées ?
Parce qu'une politique de l'eau respectueuse de l'environnement et préservant les écosystèmes n'a de sens que si l'ensemble des acteurs concernés (collectivités locales, agriculteurs, industriels, riverains…) agissent de manière cohérente et harmonieuse. C'est-à-dire s'ils savent "penser l'eau" globalement, de manière à éviter des aménagements aux conséquences négatives en amont ou en aval et à harmoniser des usages souvent contradictoires mais par nature interdépendants. Un autre intérêt de ces politiques est bien entendu l'optimisation de la dépense publique.
Les moyens - 2 outils complémentaires
 
Dans le cadre des principes énoncés ci-dessus, dynamisées à partir de 1992 par la Loi sur l'eau*, les collectivités locales ont mis en place des démarches concertées avec l'ensemble des acteurs locaux. Ceci à travers deux démarches à la fois distinctes et complémentaires : les Contrats de rivière et les SAGE*.

Quelles sont les différences essentielles entre les deux démarches ?
• Le contrat de rivière constitue un programme d'actions de progrès à court terme alors que le SAGE* définit la politique de l'eau à long terme en précisant les modalités d'usages collectifs de l'eau et en visant à régler les conflits en la matière.
• Le Contrat de rivière constitue un engagement moral de la part de ses signataires, alors que le SAGE* est un document à portée réglementaire opposable aux administrations (Etat, Etablissements Publics, Collectivités).
Les missions de la DIREN Rhône-Alpes
 
La Diren Rhône-Alpes participe activement à la mise en place de ces politiques : en incitant les acteurs politiques à mettre en œuvre des démarches concertées, en les accompagnant d'un point de vue technique, en vérifiant la prise en compte du SDAGE* dans leurs projets, en les soutenant financièrement dans la mise en œuvre de ces derniers. En particulier, elle soutient les opérations de protection des lieux habités contre les crues.
Elle s'appuie sur un partenariat étroit avec l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée et Corse*, l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne*, le conseil régional Rhône-Alpes, les conseils généraux et les services départementaux de l'Etat.
Les mots marqués d'une astérisque figurent dans le lexique.
 
Les partenaires de la DIREN Rhône-Alpes Pour en savoir plus
 
 
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer