Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

La région Rhône-Alpes a été divisée en 301 unités paysagères, découpant le territoire de façon géomorphologique en lien avec les perceptions visuelles du paysage.

> Que sont les 301 unités paysagères ?
> Quelles informations trouve-t-on dans les unités paysagères ?
> Comment utiliser les unités paysagères ?
> Dans quel cadre utiliser les unités paysagères ?

Comment utiliser les unités paysagères ?
Chaque fiche paysagère est construite de la même façon, alliant commentaires et séries photographiques :

Vous êtes un particulier : portez un autre regard sur le paysage
Les unités paysagères apportent des clés de lecture sur votre environnement. En vous aidant à comprendre les paysages dans lesquels vous vivez ou que vous visitez, les unités paysagères vous invitent à vous interroger sur le choix d’actions que vous pourriez mener afin de valoriser le paysage.

  • => Identifiez les originalités de votre environnement, les spécificités paysagères, comme le ruisseau qui dévale la colline ou la dimension belvédère de la route qui mène à votre maison… Pour vous aider, recherchez l’unité paysagère de votre lieu de vie et consultez les données de la famille correspondante. Puis intéressez vous à marier votre futur projet avec le paysage : profiter de votre jardin et de votre maison tout en préservant la vue offerte à tout à chacun, préserver le milieu écologique du ruisseau…

Vous êtes un professionnel : agissez en connaissance de cause
Les unités paysagères proposent des clés de lecture du paysage comme premier support pour une analyse paysagère et permettent de :

  • - resituer un contexte paysager ;
  • - comprendre le territoire d’étude dans ses spécificités paysagères locales ;
  • - rendre compte des dynamiques.

Au-delà de l’apport de connaissances, les unités paysagères proposent d’amorcer des actions par l’intermédiaire des objectifs de qualité paysagère.

Les unités paysagères sont à exploiter en associant les données des familles de paysages et des fonds photographiques.

© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer