Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

Vous êtes un citoyen attentif à votre environnement, acteur ou décisionnaire en matière de développement du territoire, amateur de paysages… Vous trouverez dans l’observatoire régional des paysages rhônalpins la description du paysage régional au travers de 301 unités paysagères et de leur parcours photographique. <

> Pourquoi un observatoire régional des paysages ?
> Comment utiliser l’observatoire ?
> Dans quel cadre utiliser l’observatoire ?
> Comment l’observatoire a-t-il été élaboré ?


Bonne découverte et bonne utilisation

Pourquoi un observatoire régional des paysages ?

Pour révéler tous les paysages de notre région
Conforme à l'esprit de la Convention européenne du paysage, l'observatoire des paysages s'attache à révéler tous les paysages, depuis la carte postale jusqu'à celui du quotidien, afin de leur porter indifféremment la même attention.

Pour identifier les évolutions des paysages
Il se concentre sur l'observation des évolutions pour mettre en exergue leurs dynamiques. Les données présentées sont donc par nature sujettes à des transformations. Il présente deux états de référence : celui de 1996, succinct, et un plus complet, réalisé en 2006. Il constitue à ce titre une base de données de connaissance à exploiter et une démarche distincte de celle d'un Atlas départemental des paysages.

Pour préserver la diversité de nos paysages
L'ambition est d'identifier la diversité des paysages rhônalpins, afin de contribuer à sa prise en compte par les citoyens et tous les acteurs concernés par la mutation de nos territoires. Au même titre que la conservation de la biodiversité est indispensable, la préservation de tous les paysages est essentielle.

Pour marier la connaissance à l'action
En nous aidant à comprendre le territoire dans ses évolutions et à réfléchir sur l'avenir des paysages, l'observatoire des paysages est un outil de connaissance dynamique qui permet d'aider les acteurs de l'aménagement à orienter leurs choix de développements de leurs territoires.

© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer