Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

128-HS

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Haut-Giffre

Impression générale

Pour parcourir la vallée du Giffre de bout en bout, on choisira d’emprunter les gorges de Mieussy (1), plutôt que le col de Châtillon. A l’écart de la route principale, des hameaux encore ruraux (2, 3) qui dépendent de Mieussy : Messy, Le Lay… se tiennent en hauteur et proposent souvent entres vergers (4) et vieux chalets (5), de très belles vues sur la vallée (6), et le Mont Blanc. Ils sont également une étape agréable sur la route de la station de ski de fond de Sommand (7).

Mais regagnons la RD907 pour suivre le torrent du Giffre, peu visible derrière son épaisse ripisylve, et traversons Mieussy (8) avant de franchir l’étroit d’Enté (9). Ce seuil passé, la vallée s’ouvre, et déploie son paysage de sommets rocheux, de versants boisés (10) et de fond de vallée partagé entre torrent (11), pâtures, et urbanisation. On croise tout d’abord Taninges, dominé par le pic de Marcelly, puis Morillon, porte des stations de ski du domaine du Grand Massif qui fait face à l’aiguille du Criou (12), et enfin Samoëns, ancienne capitale des tailleurs de pierre qui ont fait la réputation de la région dans toute la France. On est alors ralenti par un autre accident du relief, les gorges de Tines (13). Enfin Sixt-Fer-à-Cheval, paisible village (14) dominé par les impressionnantes arrêtes de Grenairon (15) commande l’entrée du célèbre cirque de Fer-à-Cheval aux innombrables cascades. Celle du Rouget à Salvagny, nous en donnera un avant goût mémorable puisqu’elle chute sur 70m !

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 128-HS - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer