Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

015-L

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Nord de la plaine du Forez et côte Forezienne

Impression générale

Ces lieux ont inspiré Honoré d’Urfé, (17e siècle), dans son roman l’Astrée : « Auprès de l’ancienne ville de Lyon, du côté du soleil couchant, il y a un pays nommé Forez, qui en sa petitesse contient ce qu’il y a de plus rare au reste des Gaules… Plusieurs ruisseaux en divers lieux vont baignant la plaine de leurs claires ondes, mais l’un des plus beaux est le Lignon, qui vagabond en son cours, aussi bien que douteux en sa source, va serpentant par cette plaine depuis les hautes montagnes de Cervières et de Chalmazel jusqu’à Feurs où Loire le reçoit. »

Cette plaine alluviale du lit majeur de la Loire, pâturée, parsemée d'étangs, au pied des monts du Forez offre un bon équilibre entre ressources naturelles et richesses patrimoniales. L’on y perçoit immédiatement l’identité forézienne avec ses moyennes montagnes, son climat rude, ses belles pierres, et même ses vignobles. Châteaux, prieurés, maisons de caractère se dispersent autour des bourgs surélevés entre la plaine de la Loire et la côte du Forez.

Depuis les monts du Forez, notamment depuis le col de la Pelletière (741 m), ou depuis le coteau vers Pralong, les points de vue remarquables permettent d’appréhender la plaine du Forez d’un seul regard.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 015-L - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer