Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

160-S-I

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Bassin de Chambéry, Montmélian

Impression générale

Le bassin de Chambéry est d’abord marqué par le contraste entre la facilité de parcours que proposent les infrastructures dans la plaine et la difficulté de circulation sur les petites routes qui parcourent les versants. La succession de vallonnements sur les piedmonts oblige en effet à milles détours et il est quasiment impossible de contourner l’urbanisation de Chambéry. L’incidence directe de cette topographie complexe retentit sur la richesse et la diversité des différents modes d’occupations du sol et notamment des types de cultures: vergers de noix et céréales dans la vallée de l’Isère, vignes en majorité sur les piedmonts exposés au sud, pâtures et boisements sur les piedmonts exposés au nord. Lorsqu’on circule dans le bassin de Chambéry, la vue est la plupart du temps limitée par les reliefs, les haies et les boisements. La Leysse et l’Isère sont très peu perceptibles et c’est seulement en s’élevant sur les versants que l’on peut avoir des visions d’ensemble du bassin : les infrastructures de déplacement (aéroport, autoroutes, anciennes nationales...) et d’énergie (ligne THT) en fond de vallée, autour les silhouettes emblématiques des massifs de Bauges (Roc de Tormery), et de la Chartreuse (Mont et col du Granier), le lac du Bourget au nord de Chambéry, et partout, une imbrication complexe entre ville et nature.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 160-S-I - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer