Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

163-S

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Val Coisin

Impression générale

Le val Coisin, à quelques kilomètres de Chambéry, est un petit val fait de collines perchées au dessus de l’Isère (1). Cette situation étonnante a permis aux paysages agraires d’évoluer lentement si bien qu'il existe encore aujourd'hui de nombreux vergers de pommes (2) et de noix, de la vigne (3) et des prairies de pâtures (4) qui occupent les flancs intérieurs de cette combe. Des murs de pierres soutiennent encore les pentes (5), et les parcelles sont bien souvent délimitées par de longues haies d’arbres(6). De nombreux sommets appartenant au massif des Bauges situé au-delà du val Coisin servent de repères pour s’orienter. Au nord, on aperçoit la dent d’Arclusaz (7) et au sud, au niveau de Montmélian, la roche du Guet. Vers l’est, depuis le nord du val, c’est le grand Arc (8) qui se montre à l’horizon.
Un rapide survol de l’histoire géologique du val permet de mieux comprendre la présence de nombreuses zones humides et de marais et du lac Saint-Hélène (9). En effet, un lac post-glacière, qui s’est progressivement comblé, occupait toute la vallée. Aujourd’hui, le lac et ses environs font le bonheur des pécheurs, promeneurs et amoureux de l’observation du Courlis cendré et autres espèces d'oiseaux présents dans les prairies humides.
De nombreux châteaux (10) et hameaux anciens jalonnent le val (11). Les cyclistes n’hésitent d’ailleurs pas à profiter de ces paysages en parcourant une boucle qui longe les versants avant de rejoindre la plaine de l’Isère au sud.
Un tel environnement n’est pas fait pour déplaire aux urbains en mal de campagne et de nombreuses constructions récentes témoignent du désir d’habiter « au vert » (12). Ces nouveaux modes de vies entraînent des évolutions brutales du paysage souvent mal maîtrisées (13).

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 163-S - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer