Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

173-S

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Amont de la Vallée d'Arc et vallées latérales

Impression générale

L'amont de la vallée d'Arc et ses vallées latérales représente un grand espace de nature occupant la partie haute du massif du Mont-Cenis. L'ensemble du massif possède de nombreux glaciers, notamment celui des sources de l'Arc. L'unité est constituée de vallées perchées (1) perpendiculaires à la vallée de l'Arc ainsi que du plateau du Mont-Cenis (2), seule partie accessible en voiture. Pour connaître le reste de ce territoire, il faudra partir en randonnée.

La vallée de l’Arc en amont du hameau de l’Écot diffère des vallées perpendiculaires. L'espace et la vue y est vaste (3). L’Écot, très beau hameau aux maisons de pierres (4), est entouré de cirques glaciaires, de sommets rocheux et d'alpages (5). C'est ici que l'Arc prend sa source. Le plateau du Mont-Cenis est marqué par son col, passage ancestral du franchissement des alpes, par ses nombreux forts (6), témoins de l'ancien tracé de la frontière franco-italienne et par son barrage (7) qui forme un lac de retenue aux dimensions impressionnantes (8). L’ensemble est dominé par de hauts sommets comme la Pointe de Charbonnel culminant à 3168 mètres. L'espace est essentiellement occupé par de la pelouse alpine ou des affleurements rocheux.

Les principales vallées perpendiculaires, le vallon d'Ambin (9), la vallée de Ribon et la vallée d'Avérole (10) sont profondes et inhospitalières. Elles sont de fait très peu habitées : les pentes sont très raides, l'érosion y est très active (11), et les torrents occupent les fonds étroits (12). La vue très limitée, bute sur les pentes grises quant elles ne sont pas boisées de forêts sombres de pins et d'épicéa ponctuellement rehaussées du vert tendre des mélèzes (13). Des glaciers soulignent de leur blancheur la fin des vallée (14). De nombreux chemins de randonnées y mènent sans pour autant relier les vallées entre elles.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 173-S - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer