Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

192-I-Ai

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Basse-terres Rhodaniennes

Impression générale

Les basses terres rhodaniennes, vallée de largeur réduite, sont enserrées par les parois rocheuses de l’Isle Crémieu et les montagnes du Bugey. Ce fond de vallée suit le cours majeur du Rhône, au lit large et indolent. Traversé en peu d’endroits (Sault-Brenaz, Briord, Groslée), il compte aussi quelques îlots sablonneux.
Les abords immédiats du fleuve, terres inondables, sont propices à l’agriculture tandis que les communes s’en écartent, préférant les buttes et les bas de versants, moins exposés au risque. Briord, avec son pont de fer, fait exception et s’allonge le long des rives, avec son port.
De grands aménagements viennent transformer l’image de naturalité qui émane de ces terres pour lui conférer un caractère industriel marqué. Les hautes tours de la cimenterie de Montalieu et l’imposante centrale nucléaire de Creys Malville se signalent de loin et marquent les esprits. Les lignes à Très Haute Tension qui s’en échappent ne peuvent se dissimuler au regard. Ces grands équipements sont directement liés au fleuve, eau pour la cimenterie et eau de refroidissement, ou encore à la roche : ceci renforce l’impression de nature industrialisée. Il s’en dégage une certaine esthétique, sans compter la valeur travail qu’elle procure aux résidents.
Avec le démantèlement de la centrale, qui s’achèvera en 2026, la question de la reconversion industrielle se pose avec force.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 192-I-Ai - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer