Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

258-D

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Forêt de Saou

Impression générale

Exceptionnels à bien des titres, la Forêt de Saou et le Synclinal perché qui l’abrite méritent le détour, plus par la puissante impression qu’ils donnent à des kilomètres à la ronde, ou quand on les aborde depuis Saou ou Aouste-sur-Sye, que finalement par ce que l’on y trouve à l’intérieur.

Le Synclinal perché de Saou, formé au Crétacé supérieur (il y a 80 millions d’années) est unique en son genre dans le département, de par son orientation Est-ouest et l’aspect d’île en terre qu’il offre, du haut de ses 1 000 à 1 500 mètres d’altitude, au Sud de la Vallée de la Drôme et au Nord de la Plaine de Montélimar.

Symbole touristique de la Drôme, ce « val perché » de la Vèbre héberge une biodiversité protégée par les falaises qui l’entourent, et une forêt aux essences variées qui occupe les pentes douces jusqu’aux points culminants (Roche Colombe, 886 m, à l’Ouest, et les Trois Becs, 1 545 m, à l’Est). Le pastoralisme disparaissant peu à peu, laissant la place à la forêt, rares sont les clairières ou les ouvertures, en dehors des points de vue offerts aux randonneurs à l’Est du Synclinal, vers l’extérieur du site.

En son coeur, l’Auberge des Dauphins, réplique étonnante du Petit Trianon construite par l’ancien propriétaire de la Forêt, Maurice Burrus, en 1934, servit de refuge de chasse. Il est aujourd’hui en cours de rénovation.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 258-D - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer