Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

267-D

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Vallée du Diois de St-Nazaire-le-Désert et val d'Oule

Impression générale

Chahuté par le relief, sculpté par l’érosion, parsemé de champs rayés de lavande, la Vallée du Diois de Saint-Nazaire-le-Désert et le val d'Oule détiennent de singuliers atouts, hélas peu reconnus du fait du voisinage célèbre du Diois et des Baronnies.

Les villages retirés, en partie réhabilités, les fermes isolées encore en activité, la terre aride au fort accent méditerranéen, les forêts de chênes blancs et la garrigue, les rivières aux eaux translucides, les routes sinueuses offrant des points de vue remarquables… Laissent espérer un avenir touristique basé sur un terroir à revitaliser.

La terre y est aride, aussi l’agriculture se confine encore dans de rares replats et délaissent les pentes abruptes et arides, où quelques fermes se sont vidées laissant des ruines éparses. A l’image de cette faible densité humaine, les fermes qui subsistent sont isolées, assez distantes les unes des autres. Bien nommé « désert », le val de Saint-Nazaire recherche son identité entre une tranquillité qui peut être un atout touristique et une désuétude qui rendent la vie quotidienne et locale parfois difficile.

Constituant une entité à part, le val d’Oule offre un paysage plus accueillant avec ses noyeraies, ses distilleries, ses villages perchés et ses fermes isolées en activité. Ici, le plan d’eau de Rémuzat constitue une accroche touristique forte, reconnue, qui gagnerait à recevoir le renfort d’autres attraits, que le terroir renferme certainement

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 267-D - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer