Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

278-Ar

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Plateau du Haut-Vivarais

Impression générale

Le Haut-Vivarais s’étend sur un long plateau ondulé nord-sud, tourmenté par de nombreux monts, collines et variations de relief, cassé par une succession de cours d'eau d’ouest en est, comme les gorges du Doux

Il offre une campagne paisible, réveillée par ses franges aux vues somptueuses ou rafraîchie par des gorges sinueuses. Celles-ci, peu accessibles, boisées, très profondes sont parcourues par une route étroite, touristique, en encorbellement. On découvre à l'est de remarquables panoramas vers la vallée du Rhône, le Diois et le Vercors.

Les ondulations du relief sont douces, les cours des ruisseaux sont souples. Les bois et bosquets de pins s’ancrent sur les sols les plus pauvres et les hauts des buttes, s’alignent sur les rives des cours ou encore soulignent les courbes de niveaux. Les landes de bruyères et de genets sont battus par les vents, les prés sont enclos de haies basses, et les champs respirent la tranquillité, ponctués çà et là par un vieux cerisier. Les maisons de granit aux toits de tuiles, tantôt s’éparpillent, tantôt s’alignent en hameaux, tantôt se regroupent en villages accrochés aux pentes.

Lorsque l’horizon n’est pas ouvert vers de majestueux arrière-plans formés par le Diois ou le Vercors, le visiteur se sent comme dans un berceau parmi les monts boisés et les prairies. Il est comme isolé des territoires alentours, tranquillement lové dans un couffin agricole intègre. Seules les éoliennes de Saint-Agrève, visibles vers l’ouest, rappellent une modernité qu’il avait presque oubliée.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 278-Ar - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer