Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

297-Ar

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Vallées du Chassezac et de l'Ardèche et plaine de Vallon

Impression générale

Les plaines de l’Ardèche et du Chassezac sont comme une respiration dans la
descente des eaux depuis les hauteurs cévenoles et de Lozère. Débouchant
du plateau des Gras, le Chassezac, mais aussi la Baume et la Ligne se
jettent dans l’Ardèche, comme si les eaux profitaient de cette dépression
pour se réunir avant de s’engouffrer dans l’impressionnant défilé des gorges
de l’Ardèche en aval de Vallon-Pont-d’Arc.
Ces plaines fertiles sont propices à l’agriculture, en particulier la viticulture,
mais aussi le maraîchage et les cultures céréalières. Les bourgs villages et
hameaux sont implantés en limite des terres inondables et agricoles,
s’appuyant sur les premiers reliefs, les utilisant parfois comme place forte
comme à Salavas.
Cette large dépression est aussi un axe de circulation important vers le Sud-
Ouest en direction d’Alès à travers la plaine de Jalès et vers le Nord-Est en
direction d’Aubenas et de Montélimar.
Mais cette organisation traditionnelle est entrée depuis quelques années
dans une mutation rapide du fait du développement touristique lié à la
proximité des gorges de l’Ardèche : campings, villages de vacances, gîtes
saisonniers, hôtels, locations de canoës s’étendent sur les rives des cours
d’eau ou sur les terres agricoles, bordant les routes d’équipements
commerciaux, d’enseignes et de publicités. Dans ce secteur se concentrent
les principales infrastructures touristiques du département de l’Ardèche.
C’est ici clairement l’activité principale qui inféode les autres activités, fixe
les prix fonciers et immobiliers, rythme les saisons… Si l’unité est peuplée de
moins de 10.000 habitants à l’année, elle forme une agglomération de plus de
50.000 habitants en période estivale. La structure viaire et urbaine de cette
unité s’avère rapidement inadaptée à cette augmentation massive et
ponctuelle de la population. Passé l’afflux estival, c’est l’agriculture qui porte
économiquement ce territoire : caves particulières et caves coopératives
ponctuent le paysage.
Territoire marchandise proche de la saturation en terme de capacité
d’accueil du milieu naturel et humain, il tend à se banaliser alors qu’il donne
accès au site magnifique des gorges de l’Ardèche qui abrite la grotte
Chauvet. Même si cette unité offre encore des espaces de qualité comme la
plaine agricole aux alentours de la commanderie de Jalès, son image a
basculé du fait des infrastructures touristiques.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 297-Ar - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer