Site du ministère
F.A.Q.  |  Recherche :
   
PRECEDENT
 
IMPRESSION

089-Ai

Département

Communes de l'unité

Famille de paysage

Surface (ha)

Carte IGN

Emprise territoriale

Parcours photographique

Plateau de Hauteville

Impression générale

Le plateau d’Hauteville est renommé pour son climat à la fois montagneux et doux, qui lui a valu l’installation de nombreux centres médicaux, maisons de convalescence ou de retraite et sanatoriums. Si l’activité est aujourd’hui un peu désuète, elle reste prégnante autour d’Hauteville-Lompnes, et est rejointe par le tourisme vert : ski de fond, randonnée, pisciculture…

Mais le paysage du plateau est avant tout marqué par l’exploitation forestière et l’élevage : les prairies, entourées de pierres plantées, de haies éparses ou de bosquets, sont pâturées par des vaches ou des chèvres sur les replats, tandis que les reliefs accueillent des bois de chênes ou de hêtres.

L’habitat, concentré dans des nombreux villages et hameaux, est typique du Bugey, avec ses maisons traditionnelles constituées d’un bâtiment unique et massif. Il accueille à la fois l’habitation, la grange et sa grande porte archée, et l’appentis surélevé pour stocker le foin, clôt parfois de lattes de pin. Les terrains sont clos de murets de pierres ou de pierres plantées et les habitations sont souvent surmontées de panneaux solaires (autour de Cormaranche et Hauteville), patrimoine typique du plateau.

Au nord, quelques sites naturels ont mérité un classement ou une inscription : les tourbières de Malebronde et Colliard, dans la combe de Léchaud qui mène à l’agréable étang Marron. Ici, la nature est plus prégnante, et donne au paysage un caractère plus intimiste et préservé.

Pour enrichir l’observatoire, envoyez votre commentaire sur cette unité paysagère.

Unité précédente - 089-Ai - Unité suivante
© Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer